Opinion Cameroun

Opinion Cameroun
la révolution du transfert d'argent

Me Felix Agbor Nkongho : On n’a jamais dit que Paul Biya doit partir.

si vous regardez le mémorandum du 9 mai 2016 que les avocats anglophones avaient adressé au ministre de la Justice, à la Primature, au Sénat et à l’Assemblée nationale, vous allez constater que le fédéralisme y figurait. Donc, il ne s’agit pas d’un agenda caché comme certains veulent faire croire. Les gens du consortium font le travail que le Gouvernement doit faire. En clair on a quand même changé le débat chez les anglophones. Avant, une partie d’anglophone parlait de sécession. Aujourd’hui c’est presque tous les anglophones qui exigent le fédéralisme.

Personne ne veut mettre à mal le pouvoir de Yaoundé. On n’a jamais dit que Paul Biya doit partir. Et puis ce n’est pas Paul Biya le problème anglophone. Bien plus, nous avons décidé qu’aucun politicien ne doit figurer parmi les membres du consortium de la société civile anglophone pour éviter que d’aucuns n’orientent ces revendications vers leur visée politique. Le problème anglophone est à la fois réel et légitime.

Me Felix Agbor Nkongho est le président du Cameroon Anglophone Civil Society Consortium (CACSC), association interdit par le MInat depuis lundi.

Partagez sur Google Plus

About BIGDeals

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
    Blogger Comment
    Facebook Comment

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez nous un commentaire sur cet opinion.