Opinion Cameroun

Opinion Cameroun
la révolution du transfert d'argent

Pétition des Camerounais d'expression française pour la résolution du "problème Anglophone" par Dr. Bassong Pierre-Yves

À la Très Haute Attention de Son Excellence Mr Paul Biya, Président de la République du Cameroun.

OBJET: Pétition des Camerounais d'expression française pour la résolution du "problème Anglophone"

Excellence,

Il m'a fallu des semaines de reflexion et d'insomnie pour finalement me décider à initier cette pétition à l'adresse de votre très Haute Personnalité.

J'ai l'honneur et le privilège de travailler à Bamenda comme médecin neurologue à l'hôpital régional de Bamenda et enseignant à la faculté des sciences de la Santé de l'université de Bamenda depuis décembre 2012.

L'expérience de mon séjour dans cette partie du pays et mon appartenance à la partie du pays d'expression française, me permettent de vous dire sans hésiter que nos concitoyens d'expression anglaise ont effectivement un sentiment palpable de marginalisation et l'heure ne saurait plus être au deni de la réalité. Les raisons de ce sentiment résident dans la mauvaise application de la décentralisation sur l'ensemble du territoire national, la très faible representativité de ces concitoyens au sein de l'appareil gouvernant et l'erreur monumentale de votre administration à toujours relayer l'anglais comme deuxieme langue officielle, alors que notre Constitution la place au même pied d'égalité que la langue française. Et l'attitude regrettable de la majorité de votre gouvernement qui, quoique très instruit et brillant, ne parle pas couramment les deux langues ou pas du tout.

La véritable raison de cette pétition est de vous dire humblement que notre nation risque le génocide et à cet effet, il est plus que Jamais temps de vous impliquer personnellement et physiquement dans la gestion de ce problème que personne ne peut continuer à nier. Ceci, afin de restaurer l'ordre que le dernier meeting avorté de votre parti a definitivement sapé.
Excellence, là où votre chef du gouvernement a echoué, vous seul pouvez réussir. Vous ne pourrez restaurer l'ordre qu'en vous rendant physiquement à Bamenda et à Buea, tout en reconnaissant le problème "anglophone", tel un père polygame a qui les fils et filles d'un ménage reclament de l'attention.

D'autre part, en respectant et remettant définitivement sur le même pied d'égalité nos deux cultures majeures. Sans oublier l'épineux problème de permettre à chaque région de profiter pleinement de ses richesses (en appliquant parfaitement la décentralisation ou la fédération, n'ayons pas peur des mots!).
Excellence, votre silence actuel est dangereux pour notre Nation, car si rien n'est fait, votre peuple tend irrésolument vers une guerre civile pour ne pas dire génocide qui, si vous ne faites pas attention, emportera votre régime.

La présence massive de l'armée et des policiers dans les rues de Bamenda ne garantira Jamais la securité des biens et personnes dans les quartiers populaires et dans les coins reculés. Ceci, à mon humble avis, n'est que de l'huile sur le feu qui entretient une tension déjà insoutenable.
Excellence, je vous prie d'acceuillir cette pétition comme une déclaration d'amour envers notre Pays de ceux qui la signeront. Car nous sommes fiers de notre biculturalisme et exigeons que les deux cultures soient parfaitement traitées d'égal à égal.
Vous sachant toujours à l'écoute de votre peuple et prompt à réagir lorsque la verité vous est fidelement transmise, veuillez agréer, Excellence, l'expression de mes sentiments les plus patriotiques. 
Bamenda, 10 décembre 2016,

Dr. Bassong Pierre-Yves , Médecin Neurologue 
Président du Syndicat des médecins du Cameroun


Francohpone Physician Petitions Pres. Paul Biya...

At the Highest Attention of His Excellency Mr Paul Biya, President of the Republic of Cameroon.

SUBJECT: Petition of French-speaking Cameroonians for the resolution of the "Anglophone problem"

Excellency,
It took me weeks of reflection and insomnia to finally decide to initiate this petition to the address of your very High Personality.
I have the honor and privilege of working in Bamenda as a doctor of neurology at the regional hospital of Bamenda and teaching at the Faculty of Health Sciences of the University of Bamenda since December 2012.

The experience of my stay in this part of the country and my belonging to the part of the country of French expression allow me to tell you without hesitation that our English-speaking fellow citizens do have a palpable sense of marginalization and the time Could no longer be the denial of reality. The reasons for this feeling lie in the poor application of decentralization throughout the national territory, the very low representativeness of these fellow citizens within the governing apparatus, and the monumental error of your administration. The second official language, whereas our Constitution places it on the same level of equality as the French language. And the regrettable attitude of the majority of your government that, although very educated and brilliant does not fluently speak both languages or not at all.
The real reason for this petition is to tell you humbly that our nation is at risk of genocide and for this purpose it is more than ever necessary to involve you personally and physically in managing this problem that no one can continue to deny. This, in order to restore the order that the last meeting aborted of your party has definitely undermined.
Excellency, where your head of government has failed, you alone can succeed. You can only restore order by going physically to Bamenda and Buea, while acknowledging the "anglophone" problem, such as a polygamous father to whom the sons and daughters of a household are calling for attention.
On the other hand, respecting and definitively restoring our two major cultures to the same level of equality. Not to mention the thorny problem of allowing each region to fully benefit from its wealth (by applying decentralization or federation perfectly, let us not be afraid of words).
Excellency, your present silence is dangerous to our nation, for if nothing is done, your people are irresolutely tending towards a civil war, not to say genocide, which if you do not pay attention will take away your regime.
The massive presence of the army and the policemen in the streets of Bamenda will never guarantee the security of property and people in the working-class districts and in the remote corners. This, in my humble opinion is only oil on the fire which maintains a tension already unsustainable.
Excellency, I beg you to accept this petition as a declaration of love to our country from those who will sign it. Because we are proud of our biculturalism and demand that the two cultures be perfectly treated of equal to equal.

As you always know how to listen to your people and are quick to react when the truth is transmitted to you, please accept, Excellency, the expression of my most patriotic sentiments.
Bamenda, December 10, 2016
Partagez sur Google Plus

About BIGDeals

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
    Blogger Comment
    Facebook Comment

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez nous un commentaire sur cet opinion.