Opinion Cameroun

Opinion Cameroun
la révolution du transfert d'argent

Quand je suis sorti du coma, je faisais 60kg. par Rigobert Song Bayanag

«J’étais devant la télé à l’étage de ma maison à Yaoundé et j’ai ressenti un gros coup de fatigue, commence Song. J’avais laissé ma porte ouverte parce que quelqu’un devait venir. Si ma porte avait été fermée à clé, c’était terminé. Ma chance, c’est d’être tombé sur le côté, donc ma langue sortait. Ma tension était à 25 et tout a explosé dans ma tête» Le sélectionneur national des Lions Indomptables A’ a ensuite parlé du combat contre la maladie, rythmé par sa détermination à rester en vie. «Dans le coma, c’était comme un rêve. J’ai vu ma famille partie qui me disait: "Tu fais quoi ici ? Tu dois rentrer." J’ai commencé à me débattre. J’étais attaché mais j’ai tout arraché. J’avais une puissance incroyable. Quand le médecin me voit aujourd’hui, il me dit: "Monsieur Song, on a eu des cas mais vous êtes exceptionnel. Sur quarante cas, trente sont partis et les dix qui restent ont des séquelles. Vous êtes impressionnant.

Quand je suis sorti du coma, je faisais 60kg. Comment un homme armé physiquement comme moi en est arrivé là ? Ma chance a été de faire des progrès de jour en jour. Aujourd’hui, j’en suis à 65kg. Au début, je ne pouvais pas parler. Aujourd’hui, quand on me voit, on ne peut pas imaginer comment j’étais. Quand je fais de la rééducation, aujourd’hui, je veux aider les autres car je sais ce que c’est. Je suis vraiment revenu de très loin. Les choses peuvent très vite changer. Je le sais encore plus aujourd’hui, car je suis un miraculé

Partagez sur Google Plus

About BIGDeals

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
    Blogger Comment
    Facebook Comment

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez nous un commentaire sur cet opinion.