Opinion Cameroun

Opinion Cameroun
la révolution du transfert d'argent

Mutinerie à la prison centrale de Kondengui : voici ce qui s'est passé

«Aux environs de 21heures, le gardien de prison nommé Ebanga Cyrille pénètre au quartier 1 de la prison qui compte environ 500 détenus. Ce dernier est réputé véreux et spécialiste de l'arnaque et de la contrebande dans la prison.  Il se rend chez un inspecteur du trésor, dénommé Onana, détenu au local 7 pour lui demander de l'argent.  Onana refuse de lui donner de l'argent. La tension monte entre les deux hommes.  C'est alors que dans un premier temps, Ebanga donne deux coups de poing à l'inspecteur du trésor. Ce dernier tombe au sol. Le gardien de prison sort sa matraque et lui assène des coups. C'est à cet instant qu'un homme d'affaires détenu dans le même local que Onana se déshabille tout nu.   Il sort et lance aux autres détenus: " mes enfants nous sommes morts ici". C'est alors que les prisonniers du quartier 1 sortent massivement et se dirigent vers Ebanga Cyrille avec gourdins et marmites. Ils l'encerclent et le neutralisent.  D'autres gardiens sifflent pour appeler le renfort. À ce moment les autres gardiens de prison au nombre d'une vingtaine entrent dans le quartier 1, mais sont également neutralisés par les prisonniers et ne parviennent pas à libérer leur collègue. Ils négocient. Le  régisseur qui habite à côté de la prison débarque avec des éléments de la brigade de gendarmerie. Ce sont ces derniers qui parviendront à calmer la tension.  C'est alors que le régisseur confie aux détenus qu'il y a un plan ourdi par les gardiens de prison pour le renverser et supplie les détenus de retourner dans leurs cellules. Pour apaiser la situation il va mettre Ebanga directement aux arrêts sous le regard des détenus…»
Partagez sur Google Plus

About BIGDeals

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.
    Blogger Comment
    Facebook Comment

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez nous un commentaire sur cet opinion.